Sebastian Burger, Sebastian Nebe

l’égoïste romantique

23 mars — 1 juin 2013

Le centre d’art passerelle présente le travail de deux jeunes artistes allemands de Leipzig qui, tous deux, développent une imagerie autour de leurs expériences subjectives liées à la période communiste. Leurs perceptions de la jeunesse se mêlent à une métaphore de l’identité germanique, créant de multiples liens entre la vie réelle actuelle et la culture de l’histoire passée.
En lien avec le Roman de F. Scott Fitzgerald intitulé « L'Envers du paradis » écrit en 1920, Sebastian Burger et Sebastian Nebe créent un univers pictural basé sur une perception contemporaine et spécifique d’une jeune génération qui, comme dans le roman et en référence à l’histoire de l’art du 19ème et 20ème siècle, s’inscrit entre mélancolie et rébellion.

Sebastian Burger développe, dans ses tableaux, une imagerie fascinante et parfois déroutante, figurative et symbolique dans des paysages et des espaces architecturaux utopiques. Fiction et réalité se mêlent créant des univers presque effrayants où des créatures symboliques et des représentations imaginaires dialoguent dans des alliances surréalistes quasi grotesques.  Ces images oniriques se mêlent constamment à une observation minutieuse du présent où les représentations mélancoliques se confrontent à un vaste océan de frictions et conflits actuels. L’utilisation de ces images, entre le conte et l’anecdote grotesque, est considéré comme le commentaire judicieux pour décrire les œuvres contemporaines de Sebastian Burger.

Différemment, mais de façon tout aussi pittoresque, le travail de Sebastian Nebe se réfère au cinéma et à l’histoire de l’art du 20ème siècle. Ici, l’ambiance des... [lire plus]

En partenariat avec la Galerie Nord – Kunstverein Tiergarten, Berlin
Commissaire de l’exposition : Ralf F. Hartmann